La première marque de fleurs éco-responsable est née. Fondée par Hortense Harang, « Les Fleurs d’Ici » vise trois objectifs : valoriser les circuits courts, retrouver le goût des fleurs de saison, et augmenter le revenu des horticulteurs, une profession en danger en France du fait de la prééminence de la filière hollandaise. L’Ile-de-France par exemple ne compte plus que 30 horticulteurs aujourd’hui, contre 200 voilà 30 ans.

Concrètement, un abonnement aux Fleurs d’Ici permet de recevoir une à deux fois par mois, à domicile ou en point relais, des fleurs fraîches et de saison. Oubliez donc les roses rouges à la St-Valentin, elles n’ont rien de local ni de responsable, explique Hortense Harang, dans cette interview vidéo recueillie aux Grands Voisins*, à Paris. A l’inverse, avec Les Fleurs d’Ici, vous êtes à l’avant-garde de la vague du « slow flower » et vous contribuez à relocaliser la production et la consommation de fleurs.

 

 

* Aux Grands Voisins, retrouvez « Les Fleurs d’Ici » à La Ruche Denfert, bâtiment CED.