Parce que 25% des femmes qui vivent dans les quartiers prioritaires sont en situation de pauvreté, l’association Food de Rue a décidé de travailler à leur inclusion économique au travers d'un moyen simple et facile d'accès : la cuisine de rue, avec un triporteur comme outil de travail. Agathe Cousin, co-fondatrice de la structure, détaille dans cette interview vidéo accordée à Mediatico les deux volets – social et économique - de son action.

 

« Food de Rue, c’est un chantier d’insertion, un incubateur culinaire qui permet de former des femmes aux métiers de la restauration (gestes, postures, normes d’hygiène), explique-t-elle. Mais c’est aussi une coopérative d’activité qui permet aux femmes passées par le chantier d’insertion de créer leur propre petite entreprise de cuisine de rue . . .

Pour profiter pleinement de l'ensemble de nos contenus, abonnez-vous.
Vous intégrerez une communauté qui redonne du sens à l'économie et vous aiderez Mediatico à assurer son indépendance éditoriale. Merci !