"Avoir une approche réglementaire sur la mission de l'entreprise, ça va peut-être ringardiser ou dépasser les labels tels qu'on les a aujourd'hui", relève Gildas Bonnel. Dans cette interview vidéo accordée à Mediatico, le président de l'agence Sidièse met le doigt sur un sujet qu'il connaît bien : son entreprise a choisi d'être labellisée "B Corp", autrement dit d'appartenir à la famille des "benefit corporations", celles qui n'ont pas peur de dégager des bénéfices tout en agissant au quotidien pour le bien commun. "Ce label nous permet, auprès de nos clients et des autres entreprises, de dire que l'on a un supplément de conscience, d'envoyer un signal", explique le président de Sidièse.

La loi Pacte, avec . . .

Pour profiter pleinement de l'ensemble de nos contenus, abonnez-vous.
Vous intégrerez une communauté qui redonne du sens à l'économie et vous aiderez Mediatico à assurer son indépendance éditoriale. Merci !