La mondialisation a permis de maximiser la valeur actionnariale, mais pas d’améliorer les conditions de travail des salariés, le respect de l’environnement ou l’éthique des affaires, explique, dans cette vidéo, Guy Isimat-Mirin, vice-président de l’Observatoire des achats responsables (ObsAR). Les entreprises consacrant une part considérable de leur chiffre d’affaires à des opérations d’achat et de commandes, la norme ISO 26000, référence mondiale en matière de responsabilité sociétale des entreprises (RSE), sera déclinée pour les achats responsables par la norme 20400 à partir de 2016.

 

Un éclairage important de Guy Isimat-Mirin, apporté à l’occasion d’une table ronde organisée durant la Semaine 2014 de l’investissement socialement responsable (ISR) par l’association “Ethique et Investissement”, en partenariat avec le Master “Economie solidaire et logiques de marché” de l’Institut Catholique de Paris – Faculté de sciences sociales et économiques.

 

Pour aller plus loin :

Découvrir l’Observatoire des Achats Responsables (ObsAR)

– Mieux connaître l’association Ethique et Investissement

– Découvrir le Master “Economie solidaire et logiques de marché” de l’ICP

 

 

Partagez cet article