L’empreinte des usages numériques dans le monde équivaut à deux fois l’empreinte environnementale de la France, selon une étude Geen IT. Face à l’urgence climatique, réduire la pollution numérique est indispensable. Un impératif de sobriété partagé par le groupe ISIA, première entreprise de services du numérique française à s’être engagée dans la labellisation Numérique Responsable.

En ce début d’année 2022, Jean-François Caplat est un homme comblé. « Nous avons obtenu l’an dernier le label Numérique Responsable, c’est le résultat d’une vision d’entreprise co-construite avec l’ensemble de nos collaborateurs : l’intelligence collective et le numérique au service d’une société responsable », se réjouit le co-fondateur et co-dirigeant du groupe ISIA, une SSII française qui développe des applications numériques sur-mesure depuis déjà 25 ans.

Fondée en 1996 dans la région de Montpellier, ISIA a toutefois pris le virage du numérique responsable plus récemment, en réponse à deux facteurs : la volonté de réduire l’empreinte environnementale des services numériques que le groupe développe pour ses clients d’une part, mais aussi le questionnement de la finalité des services numériques pour aller vers des causes justes d’autre part. « Le numérique peut être un formidable outil quand on le destine à des causes telles que la santé et la préservation de l’environnement », soutient Jean-François Caplat.

50 % des fonctionnalités d’une solution numérique ne sont pas utilisées

Mais comment réduire l’empreinte environnementale et sociétale d’une société de services numériques ? « En pratiquant l’éco-conception », indique Jean-François Caplat. Cette démarche repose sur différentes pratiques, qui vont de l’économie de la fonctionnalité à la sobriété du code informatique. « Aujourd’hui, 50 % des fonctionnalités d’une solution logicielle ne sont pas utilisées. Nous allons donc vraiment à l’essentiel pour développer des fonctionnalités utiles, utilisables et qui seront utilisées », souligne le fondateur.

Grâce à la légitimé aujourd’hui conférée par ce label Numérique Responsable, le groupe ISIA développe à présent un pôle conseil. « Des organisations font appel à nous pour les aider à mettre en œuvre une politique numérique responsable », explique-t-il. Mieux, cet engagement génère des opportunités de recrutement : « Des personnes postulent chez nous car elles cherchent du sens dans leur activité, il y a donc une attractivité mutuelle renforcée », se réjouit Jean-François Caplat.

Aujourd’hui, ISIA est implanté sur 4 sites en France, à Paris, Lyon, Montpellier et Nantes, et le groupe a choisi de faire de la RSE un axe central de sa stratégie de développement.

Partagez cet article