Vous voulez savoir où va votre argent pour contribuer à changer le monde ? Vous avez raison ! Car quand vous épargnez dans une banque classique, impossible de savoir où va votre argent. Voilà qui pose question, non ? Votre argent a en effet de fortes chances d’être investi en bourse, dans des projets carbonés. « Placer 10.000 euros sur un livret dans une banque produit des tonnes de CO2 », nous explique Ivan Chaleil, directeur commercial à la NEF, dans cette interview recueillie lors du dernier Forum Convergences.

A l’inverse, la banque La NEF, pour “Nouvelle Economie Fraternelle”, a pour raison d’être de financer exclusivement des programmes à impact positif pour la planète et la société. « Les personnes peuvent orienter leur épargne vers des activités écologiques, sociales ou culturelles », égrène Ivan Chaleil. La NEF se positionne en effet comme une AMAP pour les légumes bio : une banque en circuit court, au bénéfice de l’ensemble de ses usagers : épargnants comme emprunteurs. Une révolution dans le secteur bancaire !

Des prêts de 5 à 10 ans pour des projets éthiques et solidaires

A l’heure actuelle, la NEF ne propose que des comptes épargne pour les particuliers, car elle n’a pas reçu l’autorisation des autorités bancaires pour ouvrir des comptes courants pour ses clients. L’une de ses particularités est donc de proposer des “comptes à terme”, dont les avoirs lui permettent d’octroyer des prêts de 5 à 10 ans pour d’autres projets éthiques et solidaires. En toute transparence, la NEF publie d’ailleurs en ligne chaque année une carte de France des initiatives qui ont pu voir le jour grâce à son appui.

Mais l’offre évolue rapidement pour les professionnels : les comptes courants Nef Pro sont ouverts aux clients emprunteurs, en général des associations ou des coopératives. L’offre de services s’étoffe avec la télétransmission, les services de banque en ligne font l’objet d’une refonte à découvrir en septembre 2020, les transactions font naturellement l’objet d’une sécurisation renforcée, enfin plusieurs solutions monétiques sont en cours de développement.

Après la crise du Covid, une nouvelle ère pour La Nef

Créée en 1978 par un enseignant et un agriculteur, cette banque pas comme les autres compte aujourd’hui 50.000 clients. Avec un objectif de 150.000 nouveaux épargnants dans les prochaines années, la NEF ne cache pas ses ambitions de financer davantage de projets décarbonés et de faire tache d’huile dans le secteur financier. Il lui faudra pour cela trouver de nouveaux partenaires, car la tentative d’adossement au Crédit Coopératif menée ces derniers mois restera sans suite.

En plein confinement, la Nef a en effet organisé son assemblée générale en ligne le 16 mai, durant laquelle le Crédit Coopératif “a souhaité prendre la direction de La Nef“, indique Yvan Chaleil dans un communiqué. Pour sa part, le Conseil de surveillance de La Nef prônait le maintien de son autonomie, le déploiement de son offre bancaire, l’extension du réseau commercial pour les pros et la mise en oeuvre d’un compte de paiement pour les particuliers. Les sociétaires ayant retoqué le projet du Crédit Coopératif en assemblée générale, la rupture interviendra formellement à la fin de la convention qui lie actuellement les deux établissements.

Partagez cet article