La Côte d'Ivoire figure parmi les principaux pays producteurs de fèves de cacao. Mais, dans cette filière, les cultivateurs sont souvent très mal rémunérés. L'agriculture intensive, à l'oeuvre dans tous les pays du monde, met en effet la pression sur les producteurs et génère des prix trop bas. Mais depuis 2008, sous l'impulsion de l'ONG ivoirienne INADES-Formation partenaire de la SCOP française Ethicable, 217 producteurs ivoiriens ont rejoint la Société Coopérative Equitable du Bandama (SCEB).

Le passage aux pratiques de l'agriculture biologique n'a pas été simple, malgré l'appui d'un agronome, mais leur offre désormais la garantie de percevoir un prix équitable en échange de leur production. Marc Tanouh, gérant de la coopérative, revient, dans cette interview vidéo accord . . .

Pour profiter pleinement de l'ensemble de nos contenus, abonnez-vous.
Vous intégrerez une communauté qui redonne du sens à l'économie et vous aiderez Mediatico à assurer son indépendance éditoriale. Merci !