Partagez cet article

Comment continuer à travailler au service des associations malgré le confinement ? C’est la première question que s’est posée l’équipe de HelloAsso, aujourd’hui constituée de 65 personnes, qui propose depuis 10 ans non seulement des opérations de collecte en ligne, mais aussi un système de gestion des adhésions, ainsi que l’organisation de billetteries pour les évènements associatifs. La baisse de régime a été très nette sur cette activité de billetterie, les associations ne pouvant plus organiser un seul évènement.

« Nous avons d’abord pris une après-midi pour parler du télétravail avec l’équipe« , raconte Léa Thomassin, présidente de l’entreprise sociale : pour savoir comment les choses allaient s’organiser, vérifier que chacun disposait des bons outils sur son poste, apprendre à mener les réunions d’équipe à distance… « Puis nous avons identifié toutes les pistes de réduction de charges possibles, au cas où le choc dure trois ou quatre mois« , poursuit-elle. Résultat : gel des recrutements en cours et à venir, diminution des frais de déplacement et baisse des coûts de marketing et de communication.

« Les associations sont en seconde ligne, HelloAsso est au rendez-vous pour les aider »

« Nous avons ainsi évité le chômage partiel et nous avons pu rester aux côtés des associations« , se félicite Léa Thomassin. C’était là l’essentiel. Car dans cette crise sanitaire et économique, « notre activité ne pouvait pas être partielle : les associations sont en seconde ligne et nous devons être au rendez-vous pour les aider« .

Les premiers échanges avec les associations ont montré un besoin pressant de se former : pour assurer la continuité des missions de solidarité, pour lever des fonds en urgence ou pour communiquer en temps de crise. Les webinars de HelloAsso ont vite affiché complet, rassemblant parfois jusqu’à 200 ou 300 personnes. Un groupe d’entraide associatif a aussi été créé sur Facebook, sous le nom de « Agir ensemble », pour un partage de bonnes pratiques et de conseils sur les problématiques d’annulation des évènements ou d’assurance, par exemple.

« Nous pensons qu’une solidarité locale très forte est en train de se développer »

Vous applaudissez à 20h ? Sachez que HelloAsso vient de lancer l’initiative « 20h05 Je Donne » pour rebondir sur cet élan de générosité, car les associations ont grand besoin de moyens financiers. « Dans l’urgence, elles font souvent appel au système D, mais elles manquent de protection pour les bénévoles, de kits d’hygiène ou de denrées alimentaires pour les plus fragiles« , souligne Léa Thomassin. Le mouvement « 20h05 Je Donne » est par conséquent couplé à un nouveau site internet, Don-Coronavirus.org, qui référence toutes les collectes associatives en cours à la fois sur HelloAsso, KissKissBankBank, Ulule, Givexpert…

Plus de 350 collectes sont déjà référencées sur Don-Coronavirus.org, elles y sont même géolocalisées pour que le public s’y retrouve et puisse faire un don juste à côté de chez lui. « Chez HelloAsso, nous pensons qu’une solidarité locale très forte est en train de se développer, pour le CHU à côté de chez soi ou pour les solidarités de quartier« , insiste Léa Thomassin. « Cette crise met en lumière beaucoup de dysfonctionnements, qu’il faudra corriger pour repartir sur un autre modèle de société« , assure-t-elle. A coup sûr, les enjeux locaux portés par les associations feront partie du monde d’après. Et HelloAsso sera là pour les accompagner.


Partagez cet article