Quand il s’agit de trouver un emploi, les réfugiés qui ont la chance d’obtenir un permis de séjour se retrouvent souvent face à une impasse : leur réseau fait défaut. « Nous permettons des connections pertinentes entre les personnes réfugiées et leur société d’accueil », explique le co-fondateur de l’association Singa, Guillaume Capelle, dans cette interview vidéo accordée à Mediatico.

Revenant sur ce qui a motivé la création de l’association, sur les actions mises en place pour les réfugiés et sur les grands axes de développement à venir – à commencer par le numérique – , Guillaume Capelle rappelle que Singa est une communauté qui propose des rencontres entre personnes du même milieu professionnel, dans un double objectif : éviter leur déclassement professionnel et permettre leur meilleure intégration sociale. Créée en 2012, Singa est aujourd’hui présente dans plusieurs régions françaises et se développe désormais dans six pays différents. Découvrez lesquels dans cette vidéo.