La précarité touche aussi les auteurs de BD, notamment ceux qui essaient de percer. « Beaucoup d’illustrateurs sont au RSA », confirme en effet Ludovic Monnier, président de L’Oeil de Jack, dans cette vidéo accordée à Mediatico lors de la remise des trophées 2015 de l’économie sociale et solidaire de la Ville de Paris. Depuis trois ans, cette association parisienne travaille donc à la promotion d’une quarantaine d’artistes de bande dessinée, qu’ils soient édités ou non.

 

Expositions, rencontres du public, mais surtout réponse à des appels d’offres de façon collective : « L’objectif est de chercher des revenus complémentaires et de stabiliser la situation financière et sociale de ces artistes », complète Ludovic Monnier dans cette vidéo.

 

Lauréat des trophées 2015 de l’économie sociale et solidaire de la Ville de Paris, L’Oeil de Jack ouvrira un local dès février 2016 dans le 15e arrondissement de Paris, qui lui permettra d’être mieux identifiée, d’organiser des expositions plus régulières et de vendre au public des oeuvres originales.

 

Pour aller plus loin :