La MAIF a compris la force du collectif. Avec près de 7.500 salariés et 3 millions d’assurés, ce poids lourd de l’assurance qui se présente comme “assureur militant” se penche depuis quelques temps déjà sur l’économie du partage. Non seulement la MAIF y investit massivement, comme l’indiquait Mediatico dans cet article, mais elle s’applique également les méthodes de l’économie collaborative à elle-même, avec par exemple la mise en place d’un « laboratoire relations sociétaires ».

« Le laboratoire relations sociétaires est un lieu où des collaborateurs de l’entreprise viennent travailler pendant 6 mois sur des projets qui leur sont confiés par la direction », explique Delphine Regnier, pilote du laboratoire, dans cette interview vidéo accordée à Mediatico sur le salon Share Paris. L’idée ? Offrir aux employés une organisation de travail plus souple, pour qu’ils travaillent sur des solutions innovantes dans la relations avec les assurés.

Partagez cet article