À Paris comme à Bruxelles, des fermes un peu spéciales sont en train de germer : des fermes partagées. Ce modèle est proposé par l’entreprise Peas & Love, qui propose à des particuliers de louer les parcelles d’une ferme et de participer au choix des plantations qui y seront cultivées. Des « Community Farmers » professionnels s’occupent de la plantation et de l’entretien des plants. Aux locataires, ensuite, de passer quand ils le souhaitent pour récupérer fruits, légumes et herbes aromatiques sur leur parcelle.

L’idée est de s’installer sur des lieux qui ne sont pas utilisés dans les villes, comme les toits ou les friches urbaines, explique Arno Faivre, « Community Farmer » chez Peas & Love, dans cette interview vidéo accordée à Mediatico à l’occasion du forum Convergences 2018, à Paris. Le succès est tel que les trois fermes sont aujourd’hui complètes en termes d’utilisateurs inscrits. Peas & Love entend développer de nouvelles fermes partagées à Paris et l’étranger, y compris sur le toit de certaines entreprises, comme celui du siège de BNP Paribas Real Estate que l’on peut voir dans cette vidéo.

Partagez cet article