Geoffroy de Vienne a le souci de la transparence… et de la cohérence. « Quand un placement d’épargne est étiqueté solidaire, il faut vraiment qu’il soit solidaire », affirme le président de l’association Ethique et Investissement, dans cette interview accordée à Mediatico lors des derniers Ateliers de la finance responsable organisés par le cabinet de conseil Axylia. Une affirmation qui tombe sous le sens. Et pourtant, la réalité est parfois tout autre..

 

L’enjeu-clé du secteur financier est de ne pas tromper l’épargnant, sous peine de perdre sa confiance. A fortiori dans le domaine de la finance responsable et de l’épargne solidaire. D’où l’engagement d’Ethique et Investissement à créer, dès 1983, le premier fonds éthique français. Et à réclamer aujourd’hui plus d’exigence de la part du nouveau label sur l’investissement socialement responsable (ISR) soutenu par les pouvoirs publics.

 



Pour aller plus loin :