Les entreprises souhaitent s'engager en matière de responsabilité sociétale (RSE), mais pas en se laissant dicter des règles contraignantes. Cela vaut tant pour la rémunération des dirigeants, qui fait l'objet d'un vote des actionnaires depuis 2014, que pour la gouvernance de l'entreprise en général. Tel est le message communiqué par Raymond Soubie, ancien conseiller social de Nicolas Sarkozy, en marge du colloque "Renforcer la RSE : soft law ou droit contraignant ?", organisé par AEF Développement durable et AEF Ressources humaines le mardi 14 octobre 2014, dont l'agence Mediatico était partenaire.

 

Spécialiste des questions sociales, Raymond Soubie préside depuis 2013 le cabinet de conseil en ressources humaines Alixio. Il est également l'actionnaire majoritaire de l'agence d'information AEF. Il avait précédemment fondé, en 1992, le . . .

Pour profiter pleinement de l'ensemble de nos contenus, abonnez-vous.
Vous intégrerez une communauté qui redonne du sens à l'économie et vous aiderez Mediatico à assurer son indépendance éditoriale. Merci !