Malgré le déconfinement, la Réserve des Arts est à l'arrêt aujourd'hui encore. Rare incarnation sur le territoire français d'une économie circulaire à l'oeuvre dans le secteur évènementiel et culturel, cette ressourcerie spécialisée n'a pas encore relancé ses activités de collecte auprès des structures évènementielles, elles aussi à l'arrêt, ni rouvert son espace de vente de matériaux aux artistes adhérents, ni relancé ses ateliers de fabrication qui permettent de partager les savoirs-faire. Et pour cause : les règles sanitaires priment sur tout le reste. Dans une ressourcerie, il convient avant tout gérer les flux de matières et les flux de personnes.

"En 2019, nous avons connu une croissance très rapide, que cette crise rend difficile à stabiliser", explique Sandrine Andreini, directrice . . .

Pour profiter pleinement de l'ensemble de nos contenus, abonnez-vous.
Vous intégrerez une communauté qui redonne du sens à l'économie et vous aiderez Mediatico à assurer son indépendance éditoriale. Merci !