"Notre atelier de couture est très calme : nous avons arrêté de fabriquer des jeans pour fabriquer des masques", sourit Thomas Huriez, président de 1083. Depuis le début de la crise, cette marque de jeans français en coton bio, basée à Romans, dans la Drôme, est dans l'action. Tout est parti de leurs contacts locaux : "Dès le début du confinement, des médecins et des infirmiers locaux, inquiets du manque de masques, nous ont envoyé l'invitation du CHU de Grenoble à fabriquer soi-même ses masques. Nous avons décidé de les aider, c'est un geste de solidarité qui fait sens", poursuit Thomas Huriez.

Il a donc fallu réorganiser l'entreprise. Première étape, maintenir un service minimum avec son associé de frère. Puis trouver du tissu . . .

Pour profiter pleinement de l'ensemble de nos contenus, abonnez-vous.
Vous intégrerez une communauté qui redonne du sens à l'économie et vous aiderez Mediatico à assurer son indépendance éditoriale. Merci !