Partagez cet article

Couture, cours de français, formations professionnelles… Depuis cinq ans à Lyon, Le Tissu Solidaire propose des formations pour permettre aux nouveaux arrivants de mieux s’intégrer dans la société française. Aujourd’hui, l’association essaime à Annecy. Et se voit déjà à Valence l’an prochain.

Saviez-vous que seuls 12% des réfugiés en France arrivent à nouer un lien avec d’autres citoyens ? C’est pour changer les choses, permettre les rencontres et faciliter leur intégration que Flora Vidal-Marron a fondé Le Tissu solidaire, une association lyonnaise, voilà déjà cinq ans. A ce jour, Tissu Solidaire est animée par 12 personnes à plein temps et une cinquantaine de bénévoles.

Depuis ses débuts en 2015, l’association a bien évolué. Elle a levé des fonds auprès d’une dizaine de financeurs privés et publics pour se développer et 4 promotions sont déjà passées par le programme FIL, développé par l’association. « En 18 mois, nous aurons accompagné 37 personnes dans leur retour à l’emploi », précise Flora Vidal-Marron.

« L’objectif du Tissu solidaire est d’être un tremplin en amont de l’insertion professionnelle pour les personnes réfugiées », poursuit-elle. De la couture aux cours de français, de la formation au numérique à la formation professionnelle, tout est fait pour permettre aux bénéficiaires du programme de décrocher un emploi. Et les besoins sont légion !

Aujourd’hui, l’association se développe sur de nouveaux territoires, explique aussi Flora Vidal-Marron dans notre interview vidéo : Annecy en 2021, sans doute Valence en 2022. Sans compter l’ouverture d’une boutique éphémère à Lyon cette année. Si vous avez à cœur de soutenir Le Tissu Solidaire, vous pouvez les rejoindre, apporter vos savoir-faire, ou encore acheter des sacs à dos ou différents produits textiles, créés par les artisans de l’association.


Partagez cet article