Vivement la reprise des rencontres collectives et ludiques. Car la Fondation GoodPlanet présidée par Yann Arthus-Bertrand a décidé de sensibiliser les plus jeunes aux économies d’énergie. Au programme : des fiches pédagogiques, un bus scolaire dans toute la France et un “escape game” au sein du château de la Fondation, situé au cœur du Bois de Boulogne, à Paris.

Dans une pièce reconstituant un appartement, les équipes de visiteurs doivent conjuguer leurs efforts pour traquer les fuites énergétiques d’une habitation fictive : défauts d’isolation, consommation excessive de gaz… L’entrée est gratuite. Avec son partenaire Antargaz, la fondation GoodPlanet entend ainsi toucher 200.000 personnes d’ici juin 2021.

Un budget de 3,5 millions d’euros

Créée en 2005 et reconnue d’utilité publique, la Fondation GoodPlanet dispose d’un budget annuel d’environ 3,5 millions d’euros* provenant des dons des particuliers (10%) et du soutien d’entreprises privées (90%), notamment via le mécénat fléché vers les projets environnementaux, ou encore via la compensation carbone issue de projets de terrain.

La compensation carbone consiste à compenser ses propres émissions de CO₂ par le financement d’autres projets moins émetteurs de carbone, ou qui permettent de séquestrer du carbone tels les projets de reforestation. A ce titre, la Fondation GoodPlanet peut notamment bénéficier de certains financements d’entreprises pour développer ses projets.

*Chiffres 2017

Partagez cet article