Les épiceries solidaires ont connu un afflux de nouveaux bénéficiaires dès le début du confinement... et ce n'est que le début. Avec la crise économique et sociale qui s'annonce, elles seront davantage mobilisées encore dans les mois qui viennent. Chômage partiel, baisse de revenus, difficultés financières... La spirale, toujours la même, touche même des familles qui se croyaient à l'abri. Pour les aider, les services sociaux les orientent notamment vers les 380 épiceries solidaires du réseau ANDES, qui leur proposent non seulement des produits alimentaires à très bas prix, mais aussi un accompagnement social, encadré par des bénévoles, afin de répondre à des difficultés passagères et lever les freins à l'emploi.

Des fruits, des légumes, des conserves, du pain, du lait... Ici, tout ressemble . . .

Pour profiter pleinement de l'ensemble de nos contenus, abonnez-vous.
Vous intégrerez une communauté qui redonne du sens à l'économie et vous aiderez Mediatico à assurer son indépendance éditoriale. Merci !