Les politiques publiques progressistes ont besoin d’être incarnées par l’exemple. Dès 2017, la Métropole de Lyon s’est ainsi engagée dans une démarche Zéro Déchet, Zéro gaspillage, en réponse aux enjeux écologiques cruciaux de notre époque. A ce titre, elle lance désormais chaque année un appel à manifestation d’intérêts (AMI), adressé aux entrepreneurs et aux structures de l’économie sociale et solidaire qui répondent à ces enjeux sur son territoire. A la clé, bien sûr, une subvention de fonctionnement et/ou d’investissement. Mais aussi un accompagnement du projet et un accès privilégié à certains locaux disponibles. Objectif : accélérer leur croissance ! Attention, pour être retenus, les projets doivent absolument créer de l’emploi et détourner plusieurs tonnes d’objets usagés de l’incinération ou de l’enfouissement.

La Métropole de Lyon a également créé douze “donneries” à l’entrée des déchèteries, pour éviter la production de déchets et favoriser l’économie circulaire, témoigne Emeline Baume, en charge de l’économie circulaire de la Métropole de Lyon. Dans cette interview vidéo accordée à Mediatico lors du dernier Forum Convergences, elle explique que la Métropole incite ainsi les habitants à donner leurs objets, au lieu de les jeter. Plusieurs associations ou entreprises de l’économie sociale et solidaire viennent d’ailleurs sélectionner ici toutes sortes d’objets, afin de les réparer et de leur donner une seconde vie. C’est la Métropole de Lyon qui assure ensuite le vidage et la livraison des objets dans les différentes structures, maintenant ainsi le lien avec chacune d’entre elles. Une circularité qui fait sens à de tous points de vue.

Partagez cet article