Depuis la fin du lycée, ce qui anime Benjamin Blavier, co-fondateur et co-président de l’association Article 1, c’est l’égalité des chances. « J’étais en entreprise et je voulais recruter des jeunes cadres à l’image de la France, dans toute sa diversité, mais je ne trouvais pas les ingénieurs dont j’avais besoin« , raconte-t-il. Face à cette expérience, il fonde d’abord en 2005 l’association Passeport Avenir. « Mon constat était qu’il y avait une vraie place pour mobiliser dans le monde professionnels sur cette question de l’égalité des chance« . Passeport Avenir s’attache alors à accompagner des jeunes lors d’activités extra-scolaires, de leurs études jusqu’à leur entrée dans le monde professionnel.

En 2017, Passeport Avenir fusionne avec une autre association, Fratelli, pour devenir Article 1. « Nous avions deux associations, créées à peu près en même temps, qui faisaient à peu près la même chose : accompagner des jeunes talents issus de milieux populaires, de leurs études à l’emploi », explique-t-il. « Notre crainte était que nos associations deviennent des alibis et servent de caution à un système où il y a beaucoup de reproduction sociale. Nous avons donc voulu nous associer pour devenir systémique et toucher des dizaines, voire des centaines de milliers de jeunes ». 

Avec Article 1, dont le nom fait référence au premier article de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen, Benjamin Blavier souhaite faire plus, face à une situation qu’il considère urgente. « Beaucoup de jeunes ont une confiance en l’avenir pour le moins limitée, avec un sentiment de colère. Il faut aller chercher cette jeunesse, car les talents sont là, et nous en avons besoin« .

Pour aller plus loin :
Un extrait de ce portrait vidéo a été diffusé dans « IMPACT », le magazine vidéo de Mediatico dédié à l’actualité de l’économie sociale et solidaire : découvrez « IMPACT »