Elle a quitté sa Normandie natale pour arpenter le monde. Elle a d'abord étudié le droit, par souci de justice plus que par amour de la règle. Elle a ensuite rencontré l'Afrique, moins par attrait touristique que pour découvrir l'autre. Fille et petite-fille d'instituteurs, elle n'oublie pas ses racines : elle continue de transmettre, aujourd'hui, à sa façon. Dans ce portrait vidéo, Mariette Chapel, fondatrice de l'association Afrika Tiss, nous raconte son histoire. A mi-chemin entre tissage éthique et métissage culturel.

"L'injustice, je l'ai toujours ressentie, petite j'avais déjà envie d'aider ceux qui étaient fragiles", se rappelle Mariette Chapel. Elle sourit. Après ses études de droit international, elle garde le très vivant souvenir de sa première expérience du . . .

Pour profiter pleinement de l'ensemble de nos contenus, abonnez-vous.
Vous intégrerez une communauté qui redonne du sens à l'économie et vous aiderez Mediatico à assurer son indépendance éditoriale. Merci !