Sara Paubel et Stéphanie Merran sont bien plus que deux associées. Elles sont complémentaires, à l'évidence complices. Elles ont fondé un studio d'ingénierie de projets solidaires basés sur les arts visuels, nommé Ce Que Mes Yeux Ont Vu. Elles sont amies aussi, forcément. Voilà quatre ans, elles se sont rencontrées sous la nef du Grand Palais, dans le cadre de leur activité professionnelle, durant l'exposition Monumenta.

A l'époque, Stéphanie est chargée des publics "éloignés", "fragiles" et "isolés". Sa mission consiste à les emmener découvrir l'exposition : une gageure ! Pour sa part, Sara est chargée de médiation. Elles vont créer ensemble des ateliers de préparation à la visite de l'exposition. Elles vont s'apercevoir que la culture est aussi importante pour les publics éloignés que . . .

Pour profiter pleinement de l'ensemble de nos contenus, abonnez-vous.
Vous intégrerez une communauté qui redonne du sens à l'économie et vous aiderez Mediatico à assurer son indépendance éditoriale. Merci !