Encore sceptique vis-à-vis du « crowdfunding » ? La prudence est toujours mère de sûreté, mais la confiance est désormais de mise sur ce segment novateur, qui consiste à solliciter la foule (crowd) des internautes, pour financer (funding) des projets en quête de financement. Les 1ères Assises de la finance participative, organisées le 30 septembre 2013 à Bercy (voir la vidéo ci-dessus dans notre série « Brut de tournage »), ont d’ailleurs achevé de convaincre du sérieux des plateformes de crowdfunding présentées ce jour-là au grand public, telles que My Major Company, KissKissBankBank, Ulule, Bulb In Town…

 

Alors ministre déléguée auprès du ministre du Redressement productif chargée des PME, de l’Innovation et de l’Economie numérique,  Fleur Pellerin, présidant ces Assises, soulignait que le financement participatif était « un mode de financement tout à fait précieux ». La ministre a alors annoncé plusieurs initiatives destinées à favoriser le développement du financement participatif, avec notamment :

  • le lancement du site tousnosprojets.com par BPI France
  • une évolution et une simplification du cadre de la finance participative
  • la création d’un statut spécifique de « conseiller en investissement participatif »
  • la possibilité pour les particuliers de réaliser des prêts rémunérés, sous conditions

 


Pour aller plus loin :



– En savoir plus sur le crowdfunding, avec Financement Participatif France

En savoir plus sur les « conseillers en investissement participatif » agréés par l’AMF

– Voir d’autres reportages « Brut de tournage » de Mediatico