Financement participatif, logiciels libres, plateformes virtuelles d’échanges bien matériels… Si le numérique a permis de construire des outils collaboratifs, il a aussi démultiplié sa visibilité auprès du grand public.

 

Les « fablabs » et le mouvement des « makers », par exemple, ont rapidement pris leur essor en profitant de la formidable caisse de résonance que constitue le réseau internet, révèle ce reportage de la rédaction de Mediatico. Lors du « Up Café » du 13 mai dernier accueilli à La Ruche, à Paris, sur le thème « Quel avenir pour l’économie collaborative ? », Flore Berlingen, co-fondatrice du mouvement OuiShare, expliquait à Mediatico l’importance du numérique pour ce mouvement qui conçoit autrement les circuits économiques.

 



De la production à la distribution, d’autres circuits que ceux du capitalisme traditionnel sont à la portée des citoyens. A eux d’en tirer le meilleur et d’en faire profiter le plus grand nombre.

 

Pour aller plus loin :