La difficulté du « contrat de génération » à remplir ses objectifs est là pour le rappeler : l’intergénérationnel est à la mode, mais sa mise en oeuvre est difficile à concrétiser : la gestion des âges, des conditions de travail des seniors et de la transmission des compétences est un casse-tête pour nombre d’entreprises. Pour des raisons culturelles sans doute, voire sociétales.

 

Pour remédier à cette fatalité, TIGcRE s’attaque à l’intergénérationnel dès la création d’entreprise, encourageant la rencontre d’entrepreneurs en quête d’associés et la création de tandems aux âges bien distincts. Formation, coaching, accompagnement à la gestion de conflits… L’association TIGcRE (pour « Tandem InterGénérationnel pour la Création et la Reprise d’Entreprise ») permet ainsi d’éviter l’écueil d’entreprendre en solo, avec un mot d’ordre à toute épreuve : le jeune impulse, le senior rassure !

 

Ce reportage de Mediatico montre que TIGcRE incarne elle-même le concept, au travers de ses deux fondateurs : Samuel Reslinger et Christine Damiguet, un couple détonnant qui a décidé d’inscrire son action selon les principes de l’économie sociale et solidaire. TIGcRE a d’ailleurs adhéré au Mouves, le Mouvement des entrepreneurs sociaux, certain d’apporter une réponse innovante au problème du chômage des jeunes et des seniors.

 

Pour aller plus loin :