[Coup de coeur] « Nous servons de la nourriture fait-maison, avec des produits bio, locaux et de saison », assène Chloé Cattet avec fierté. A l’Oratoire, l’un des restaurants des Grands Voisins, les convictions se trouvent dans l’assiette. Mais pas seulement : en cuisine s’affairent des cuisiniers chevronnés et des personnes en insertion professionnelle. En salle, le service est effectué en partie par des jeunes qui souhaitent se former aux métiers de la restauration.

Emmanuelle Lavaur, l’autre visage à la tête de l’Oratoire, attend beaucoup du Forum des cuisines engagées que les deux femmes viennent de mettre sur pied. Un cuisinier engagé, c’est quoi ? « C’est vouloir faire la cuisine différemment de ce qu’il se passe en milieu traditionnel », reprend Chloé. Cela repose sur un certain nombre d’engagements : les conditions sociales, les produits utilisés, les relations entre les cuisiniers et la salle, l’emploi de travailleurs en insertion… A travers ce Forum, Emmanuelle souhaite que se rencontrent les structures qui partagent ces convictions : « On a envie de se rencontrer, peut-être même que des collaborations vont naître !« .

À l’approche du 8 mars, la Journée des droits des femmes, la présence des femmes dans le milieu de la restauration prend un éclairage singulier. Chloé se dit « fière que les femmes aient quitté les cuisines ménagères pour se confronter aux cuisines professionnelles, ce milieu essentiellement masculin« . Elles sont en effet aujourd’hui encore moins de 30% dans les cuisines des restaurants. « Être une majorité de femmes aide à avoir une équipe qui se porte mieux« , analyse Emmanuelle. Pour vous faire votre avis, rien de plus simple : le restaurant est ouvert du mercredi au dimanche, midi et soir.