Afrika Tiss : une “autre fashion week” aux Grands Voisins, pour valoriser la filière textile du Burkina Faso

17/11/2017

C’est sur le toit des Grands Voisins, qui offre une vue imprenable sur Paris, que Thomas Blatier a choisi de nous parler… du Burkina Faso, premier pays producteur de coton en Afrique mais largement sous-équipé pour transformer cette matière première. Manager de communautés pour l’association Afrika Tiss, Thomas Blatier nous explique, dans cette interview vidéo accordée à Mediatico, comment Afrika Tiss  développe des filières textile et de design artisanales, participant à la valorisation et à la transmission des savoirs-faire culturels fragilisés ou en perdition au Burkina Faso.

Afrika Tiss marche ainsi sur deux jambes : elle a créé un centre de formation pour 25 tisserandes locales à Ouagadougou, rémunérées à un “juste prix”, tandis que les représentants de l’association à Paris cherchent des canaux de distribution à l’international pour la collection en cours, composée de tissus, de vêtements et d’accessoires divers. Les évènements festifs y contribuent, tels le défilé “Mode in Grands Voisins” organisé récemment qui fait figure “d’autre fashion week”, souligne Thomas Blatier dans cette vidéo.

 

 

Commentaires

  1. Pour voyager régulièrement en Afrique de l’Ouest, j’aimerais comprendre ce que vous entendez par “prix juste” ? Sachant que le salaire au Burkina Faso est parmi les plus bas du monde, que le prix affiché de vos créations est relativement élevé, j’aimerais savoir ce qui revient réellement à ces tisserandes. Je suis bien consciente que le coût du transport constitue une charge, mais sachant qu’en provenance de Ouagadougou cela coûte 80€ pour 23 kg, ça peut contenir pas mal de coussins. Merci pour votre réponse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.