3 questions à Alexis Triboult 
Co-fondateur de l’application “WalkUnited”

Comment transformez-vous nos pas en dons pour les associations ? 

WalkUnited est une application gratuite née de la folie Pokemon Go, voilà deux ans. Partout, des gens marchaient : il est donc possible de se mouvoir autour d’une idée forte. C’est ainsi que nous avons pensé transformer la marche en don pour des associations. Au bout de 2.500 pas, l’utilisateur peut visualiser un contenu publicitaire : cela valide le don. Nous fonctionnons comme une régie publicitaire, en captant le budget communication des entreprises. En 2018, elles ont dépensé 500 milliards d’euros dans le monde pour assurer leur communication. Nous proposons que cet argent soit utilisé à des fins éthiques et solidaires, tout en répondant grâce à la marche à un enjeu de santé pour l’utilisateur.

Quel avantage les entreprises y trouvent-elles ? 

Avec notre application, les entreprises peuvent capter une audience très volatile : celle des 18-35 ans. Les « digital natives » passent beaucoup de temps sur internet, mais ils savent comment bloquer les contenus publicitaires. Avec WalkUnited, l’utilisateur choisit de regarder une pub pour une bonne cause. S’il est intéressé, il ira chercher plus d’information sur l’entreprise et pourra même partager sa recherche. Nous essayons ainsi de faire découvrir des marques éthiques et éco-responsables, dont la démarche est utile pour la société. Notre communauté est engagée. Pour que ça “matche”, nous devons lui présenter des entreprises qui ont la même optique.

Les entreprises peuvent défiscaliser ces dons aux associations ?
 

Nous recevons directement l’argent des entreprises à qui nous facturons nos services et nous captons leurs budgets de communication, pas ceux du mécénat : il n’y a donc aucun moyen pour les entreprises de défiscaliser ces sommes. De notre côté, nous reversons 60% à 72% des sommes collectées à des associations locales ou nationales. Nous proposons donc une solution efficace sur le plan marketing et profitable pour le milieu associatif. Nous avons testé notre application mi-janvier, l’engouement a dépassé nos attentes : plus de 15.000 personnes sont déjà inscrites à notre newsletter et attendent notre lancement. Ce jeudi 6 juin, nous lançons notre application à l’échelle locale, à l’occasion de l’Armada de Rouen. Le lancement national, lui, aura lieu le 16 juin.


Propos recueillis par
Hélène Corbie

Partagez cet article