En ce début 2021, voilà qui restera comme l’un des effets collatéraux positifs de la pandémie : l’engouement des Français pour les actes du quotidien qui ont vraiment du sens. Penser à ses proches. Être solidaire. Consommer local. Ou donner « du pouvoir à son argent » comme le scande Miimosa, plateforme de financement participatif dédiée aux projets alimentaires et agricoles. De fait, les 26 premières plateformes françaises ont été plébiscitées l’an dernier : au premier semestre, elles ont financé l’économie réelle à hauteur de 320 millions d’euros, soit une croissance de 34% sur un an, assure fièrement Financement Participatif France, pourtant habituée aux rythmes de croissance à deux chiffres. Les données du second semestre devraient bientôt conforter la tendance. Un . . .

Pour profiter pleinement de l'ensemble de nos contenus, abonnez-vous.
Vous intégrerez une communauté qui redonne du sens à l'économie et vous aiderez Mediatico à assurer son indépendance éditoriale. Merci !