Moins de gaspillage, plus de partage ? Joli slogan que celui de l’Agence du Don en Nature, qui fête cette année ses 7 ans d’existence et qui vient de recevoir l’un des trophées ESS de la Ville de Paris, remis le 23 novembre dernier par Antoinette Gühl, adjointe à la Maire de Paris chargée de l’économie sociale et solidaire, de l’innovation sociale et de l’économie circulaire.

 

Avec ce trophée, l’Agence du Don en Nature (ADN) passe un cap important, explique son chargé de communication, Mathias Le Matecat, dans cette interview vidéo accordée à Mediatico le soir de la remise des trophées : habituée des partenariats avec les entreprises, ADN va en effet collaborer pour la première fois main dans la main avec une collectivité… pour le moins capitale ! « En développant le don en nature sur le territoire de Paris, nous allons pouvoir venir en aide à de nombreuses personnes démunies », plaide-t-il dans cette interview vidéo.

 

Mais au fait : ça marche comment, le don en nature ? L’association sollicite d’abord les entreprises pour qu’elles cessent de gaspiller pas leurs invendus non-alimentaires. Elles collecte les produits et, via sa plateforme logistique et son portail internet, elle les redistribue aux associations de solidarité. « Il y a en France 9 millions de personnes sous le seuil pauvreté, mais aussi 600 millions d’euros de produits gaspillés chaque année », rappelle Mathias Le Matecat. A partir de ce double constat, l’Agence du Don en Nature a développé un vrai modèle économique !

 

Pour aller plus loin :