L’alimentation est responsable de 21% des émissions de gaz à effets de serre, c’est autant que le secteur énergétique et bien plus que le secteur des transports, affirme Marie-Laetitia des Robert, conseil en stratégie et prospective économique au BIPE, dans cette interview vidéo réalisée par Mediatico en marge de la conférence « Alimentation et climat » organisée par Carrefour et le Groupe Avril début octobre à Paris, à quelques semaines de l’ouverture de la COP21.

 

Une surprise de taille, qui s’explique par plusieurs raisons : les techniques agricoles et d’élevage peuvent – et doivent – progresser dans les pays du Sud, explique Marie-Laetitia des Robert. Mais le Nord a aussi un rôle majeur à jouer, en matière de stockage, de logistique et surtout de gaspillage alimentaire.

 

Aujourd’hui, 50% de la production mondiale de fruits et légumes est gâchée, relève-t-elle, soulignant la responsabilité considérable des consommateurs. Et pourtant, la planète a parfaitement la capacité à nourrir une population mondiale en augmentation constante, conclut-elle optimiste, en se projetant à l’horizon 2030.