L’inclusion sociale par l’entrepreneuriat et le numérique, c’est l’objet du nouveau programme “Trajectoires E-Commerce” lancé par l’association d’insertion Germinal (Groupe SOS) et le géant de commerce en ligne Rakuten. Germinal est une association reconnue comme Entreprise d’Insertion par le Travail Indépendant (EITI), qui accompagne chaque année plus d’un demi-millier de personnes en difficulté sociale qui souhaitent créer leur entreprise, explique Samia Darani, directrice de l’association.

Créée en 1994, celle-ci puise ses origines dans le bassin minier, dans le Nord de la France. Elle a été lancée un an après la sortie du film Germinal, de Claude Berri. Le réalisateur a d’ailleurs été le premier président de l’association. À ses côtés, le trésorier était alors un certain Jean-Marc Borello, président-fondateur du Groupe SOS. Le tournage du film avait alors permis à de nombreux habitants de jouer le rôle de figurants et de toucher un revenu complémentaire à celui du chômage.

Dix-huit ans plus tard, l’idée d’offrir à chacun un chemin vers l’emploi même dans les territoires difficiles est toujours présente. Le programme partenarial “Trajectoires en E-Commerce” vise aujourd’hui à « accompagner dans la transition digitale les entrepreneurs en difficulté sociale », en s’appuyant notamment sur l’expertise numérique de Rakuten, précise Marion Goeusse-Kobik, directrice de la communication de l’entreprise japonaise.

Un contexte porteur

Pendant au moins 18 mois, Germinal va ainsi identifier les personnes qui ont des besoins de digitalisation de leur activité. De son côté, Rakuten leur proposera un accompagnement par ses “conseillers en e-commerce”. L’entreprise mettra aussi sa “place de marché en ligne” à disposition des bénéficiaires. L’ambition est de déployer ce programme dans dix territoires et d’accompagner plus de 1.200 personnes, indique Marion Goeusse-Kobik. L’État prendra également sa part dans le financement de l’opération, avec la mise à disposition de “Conseillers Numériques” prévus dans le cadre du plan “France Relance”.

Pour Samia Darani, ce programme tombe à point nommé : il s’inscrit dans un contexte de croissance du nombre de création d’entreprises en France ces dernières années, et notamment de micro-entreprises. Au passage, elle se réjouit que ce programme permette aussi de former les intervenants de son association sur l’accompagnement numérique.

Pour sa part, Marion Goeusse-Kobik se félicite de l’engagement de son entreprise en matière d’inclusion numérique, un sujet majeur sur lequel il y a tant à faire. Selon la Commission européenne, la France se situe juste dans la moyenne en la matière, occupant la 15e place de l’indice européen (voir le rapport). Désenclaver par le numérique et permettre de nouvelles opportunités professionnelles, tels sont les deux objectifs à terme de “Trajectoires E-Commerce”. Les deux dirigeantes se donnent 18 mois pour faire le bilan de leur partenariat.

Photo : Fabien Versavau, président de Rakuten France, et Jean Marc Borello, président-fondateur du Groupe SOS (source : Rakuten)

Partagez cet article