AgroParisTech a choisi d’accueillir et de parrainer le premier Forum BioRESP en juin dernier pour créer une interface de dialogue multiacteurs destinée à « explorer ensemble les modalités d’une bioéconomie viable et souhaitable », explique Gilles Trystram, directeur de cette grande école européenne d’ingénieurs et de managers, dans cette interview vidéo accordée à Mediatico, partenaire média de l’opération.

La bioéconomie vise à passer d’une économie dépendante des ressources fossiles à une économie basée sur la biomasse, souligne-t-il, couvrant « toutes les matières renouvelables, la forêt, les ressources marines (…), la transformation mais aussi les services écosystémiques qui sont apportés par ces activités ».

En particulier, la bioraffinerie en est un élément clé : elle n’utilise pas de ressources fossiles comme le pétrole, mais des ressources végétales (biomasse) pour obtenir des produits intermédiaires alimentaires et non-alimentaires. Aujourd’hui, il existe une quarantaine de bioraffineries en France.

 

Pour aller plus loin :