« La suppression drastique des emplois aidés reste une plaie ouverte dans les associations et sur les territoires », rappelait l'UDES à la rentrée. Cette fois, avec l'examen du projet de loi de Finances pour 2020 au Parlement, l’Union des employeurs de l’économie sociale enfonce le clou : elle réclame la création d’un dispositif « Emplois Utilité Citoyenne » d’une durée maximale de 3 ans, qui viendrait financer certaines embauches dans le secteur associatif pour aider au développement d’activités citoyennes, écologiques et sociales, explique son président Hugues Vidor, dans cette interview recueillie par Mediatico. Le retour des emplois aidés ? Assurément. Et l'UDES l'assume parfaitement.

L’UDES, qui représente 25 syndicats d’employeurs et 750.000 salariés de l’économie sociale, constate en . . .

Pour profiter pleinement de l'ensemble de nos contenus, abonnez-vous.
Vous intégrerez une communauté qui redonne du sens à l'économie et vous aiderez Mediatico à assurer son indépendance éditoriale. Merci !