Emery Jacquillat en est convaincu : les citoyens savent que nous sommes au bout de notre modèle de société. La crise née du Covid-19 nous le rappelle un peu plus chaque jour et la construction du “monde d’après” tend ses bras à chacun d’entre nous. Mais comme les “citoyens” sont également des collaborateurs, ainsi que des consommateurs, et même des électeurs… ça fait du monde !

Que cherchent-ils ? “Ils veulent des entreprises qui s’engagent“, répond Emery Jacquillat, président de Matelsom, l’entreprise propriétaire du site de vente en ligne Camif.fr, dans cette interview vidéo accordée à Mediatico sur le dernier Pro Bono Day. Et d’ajouter : “L’entreprise est le plus puissant levier de la transformation de la société, si elle a une raison d’être“. Autrement dit, si le projet d’entreprise a véritablement du sens.

A cet égard, le “pro bono” est un excellent moyen de rendre nos entreprises contributives, estime-t-il. Le don de temps des collaborateurs, le partage d’expérience, l’engagement au service du bien public, selon lui, sont les leviers qui feront réussir l’entreprise de demain. “Les entreprises du 21e siècle seront celles qui auront un impact social et environnemental positif et, de fait, créeront du profit“.

La performance économique des entreprises reposera-t-elle désormais, avant tout, sur leur engagement et sur leur impact dans la société. Certains chefs d’entreprise en sont déjà persuadés. Un vrai changement de paradigme.

Partagez cet article