0
(0)

La mobilité ? Un enjeu essentiel sur tous les territoires, à commencer par les zones rurales : « Quand il n’y a pas de mobilité, il n’y a pas de vie« , s’anime Stéphanie Bachelet, directrice de la Fondation Transdev. Le groupe français, qui transporte chaque jour 11 millions de passagers en France et dans le monde notamment sur ses réseaux de bus ou de tramway, a très logiquement lancé une fondation engagée sur les problématiques de mobilité dès sa création en 2002. C’est plus récemment, en 2015, que la Fondation Transdev a décidé de recentrer son champ d’action sur les questions liées à la mobilité sociale, explique Stéphanie Bachelet.

A présent, la Fondation Transdev soutient une quarantaine de projets associatifs chaque année, tels que Ma Chance Moi Aussi, ou encore Viens Voir Mon Taf. Proposés par des salariés de Transdev en régions, ces projets ont tous vocation à se déployer à l’échelle nationale. La Fondation Transdev consacre ainsi pas moins de 400.000 euros par an aux associations qu’elle a choisi d’accompagner, au titre de son engagement pour l’intérêt général. De là à faire de Transdev une « entreprise à mission », il est un peu tôt pour en parler : « Transdev pourrait être candidate« , estime Stéphanie Bachelet, « mais il faut encore mûrir le sujet« .

VOUS AIMEZ MEDIATICO ? ENTREZ DANS LA COMMUNAUTÉ !