« Chacun fait de l’économie circulaire sans le savoir, je préférerais qu’on le fasse consciemment ». Jacques Krabal aime bien Monsieur Jourdain, certes. Mais il aime encore mieux les actions volontaristes destinées à lutter contre le gaspillage des ressources et contre l’effet de serre, tout en créant des emplois, a ainsi exprimé le député de l’Aisne lors des 2èmes Rencontres parlementaires sur l’économie circulaire, organisées à la Maison de la chimie, à Paris, et couvertes en vidéo par la rédaction de Mediatico.

 

Dans cette vidéo, Jacques Krabal appelle ainsi à changer de paradigme économique. Oui aux économies d’énergie, car l’énergie la moins chère est celle que l’on ne consomme pas, déclare-t-il. Cela vaut en matière d’habitat, de production d’énergie, de réseaux de transport et de covoiturage, en passant naturellement par les modes de production agricole. « Il ne faut pas opposer les uns aux autres, tous doivent travailler ensemble pour la protection de l’environnement », déclare encore Jacques Krabal, appelant dans cette vidéo à une gouvernance partagée entre tous les acteurs « pour réécrire un nouveau modèle économique qui relocalise l’activité ».



 

Pour aller plus loin :