Psychologue de formation, Marjan Gryson a travaillé douze années dans le milieu carcéral. Lorsqu’elle crée Touché en Belgique en 2008, son objectif est clair : “transformer l’agressivité des prisonniers en force, pour les réinsérer”. Car, en Belgique, les détenus ne bénéficient d’aucun accompagnement psychologique. Ni en prison, ni à la sortie. Leur agressivité, accentuée par la violence du milieu carcéral, aggrave les taux de récidive et complique d’autant la réinsertion des prisonniers.

Avec Touché, Marjan Gryson construit désormais des programmes pionniers de transformation de l’agressivité en force positive : soutien psychologique, gestion du stress et résilience, construction de projets professionnels et personnels pour la sortie. Elle travaille à casser les silos entre les différentes parties prenantes : justice, gardiens de prison, familles, autres ONG… Cela, afin de mieux réintégrer les détenus au sein de la société.  Son programme a été étendu à cinq prisons en Flandre et concerne aujourd’hui 500 prisonniers. Objectif : 1.000 prisonniers touchés par an, d’ici cinq ans.

 

(Article rédigé en partenariat avec Ashoka et L’Express)

 

Pour aller plus loin : 

– En  savoir plus sur Touché, via son site Internet (rédigé en flamand)

– En savoir plus sur le mouvement Ashoka, qui soutient les entrepreneurs sociaux

– Découvrir la rubrique “Du business et du sens”, sur le site de L’Express

– Voir aussi les reportages de MEDIATICO sur l’entrepreneuriat social

Partagez cet article