[Reportage] Les Cuistots Migrateurs, la start-up qui intègre les réfugiés par la cuisine

14/05/2018

En 2015, Sébastien Prunier et Louis Jacquot se retrouvent, comme beaucoup de Français, impuissants face à l’arrivée de nombreux migrants et l’accueil qui leur est fait.Ils réfléchissent alors à créer une entreprise qui serait utile et servirait à cette thématique des réfugiés. Ainsi naissent… les Cuistots Migrateurs ! “Nous employons des cuisiniers réfugiés, qui proposent leurs recettes aux Français” explique Sébastien Prunier, co-fondateur. “Actuellement, nous sommes traiteurs en réception, nous faisons un peu de street-fond aussi. L’idée est de découvrir des saveurs de Syrie, d’Ethiopie, du Népal, d’Iran, et de valoriser les savoirs-faire de nos chefs réfugiés”. 

Parmi eux, il y a Rashid, chef iranien. Le trentenaire travaille depuis un an et demi avec les Cuistots Migrateurs. Une évidence pour lui de continuer à faire de la cuisine : “c’est le travail familial, mon père était cuisinier, ma mère, ma grand-mère et maintenant moi”. A ses côtés, les chefs viennent des quatre coins du monde, Sarah d’Ethiopie, Faaeq de Syrie, Bishu du Népal, mais également Andy, un chef américain qui gère la cuisine des Cuistots Migrateurs. “Ils ont tous envie d’être des professionnels de la cuisine” explique-t-il. “Je suis seulement là pour les guider. Ce sont eux qui ont les idées et les recettes. Nous faisons beaucoup d’essais, nous goûtons beaucoup, avec Sarah par exemple, qui aime bien la cuisine très piquante, et il faut parfois baisser un peu le niveau” plaisante le chef américain.

Ce matin-là, sfihah, samossas et halva sont préparés dans la cuisine partagée qu’occupent les Cuistots Migrateurs. Des plats qui sont ensuite servis lors des réceptions qu’assurent l’entreprise, à l’Agence Universitaire de la Francophonie par exemple. Pour célébrer la journée internationale de la francophonie, le 20 mars, les salariés de l’agence parisienne ont été conviés à un repas, préparé par les Cuistots. “Nous aussi, nous sommes installés et nous venons de partout dans le monde” précise Akilla Nait, trésorière du comité d’entreprise de l’Agence Universitaire de la Francophonie, à l’origine de ce repas. “Faire appel aux Cuistots Migrateurs nous permet d’être impliqué pour la défense des réfugiés”. 

Pour aller plus loin :

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.