Travailler dans l’économie sociale et solidaire ne met pas à l’abri des inégalités. Même si le secteur porte des valeurs fortes, partiellement protectrices, on y retrouve des inégalités professionnelles en matière de temps de travail, de ségrégation des emplois, de plafond de verre sur le plan hiérarchique, ou encore de violences sexistes et sexuelles, relève Caroline de Haas, militante féministe et fondatrice du cabinet de conseil Egaé, dans cette interview vidéo accordée à Mediatico.

La réflexion est particulièrement urgente à mener dans les structures de l’ESS car, si les valeurs ne sont pas suivies d’effet, cela conduit à « une catastrophe dans les équipes et à une grande souffrance au travail », relève-t-elle dans cette interview accordée à Mediatico. Il y va, estime-t-elle, de l’efficacité des salariés mais aussi de l’exemplarité de l’économie sociale et solidaire sur le sujet.