Dès le départ, l’expérience des « Grands Voisins » était délimitée dans le temps, raconte Carine Petit, maire du 14e arrondissement de Paris, dans cette interview vidéo accordée à Mediatico. La première phase d’occupation temporaire de l’ancien hôpital Saint-Vincent-de-Paul est aujourd’hui terminée. Avant de transformer le site en nouvel éco-quartier, la maire d’arrondissement fait un point d’étape sur cette expérience unique.

« Je voulais redonner de la vie au quartier de Saint-Vincent-de-Paul, je n’avais pas du tout envie qu’il soit uniquement un squat d’artiste, je voulais y explorer les pistes pour construire la ville d’une nouvelle manièreJ’avais entendu parler de Yes We Camp à Marseille, je les ai contactés, nous nous sommes très vite rencontrés », témoigne-t-elle dans cette vidéo. Très vite, elle met en relation Yes We Camp avec l’association Aurore, déjà installée sur le site en tant que structure d’hébergement d’urgence« Cette temporalité limitée et le contrat de confiance entre les principaux acteurs ont créé l’émulation », confie-t-elle encore.

En deux ans, le 14e arrondissement de Paris est devenu « un lieu de destination »là où l’esprit des Grands Voisins est né. Mais, « si tout le monde était venu d’Europe, de France, de Paris, mais pas de l’arrondissement, en tant que maire, cela aurait été un échec », reconnaît-elle. Or, l’inverse est advenu : les habitants des quartiers alentours sont venus nombreux, eux aussi. Pourtant, l’aventure n’est pas terminée, beaucoup reste à prouver. « Ce que nous aimerions pour la phase deux, c’est que cet esprit se diffuse ailleurs que dans le quartier Saint-Vincent-de-Paul », espère Carine Petit. La deuxième phase démarre en ce printemps 2018. Une aventure à suivre…

Pour aller plus loin :