L’été touche à sa fin, la saison des festivals culturels se termine et, pourtant, tout reste à construire : « Nous ne somme qu’au balbutiement de ce que pourrait être l’engagement de la société civile en matière de culture« , déclarait en juillet dernier Olivier Py, le directeur du Festival d’Avignon, intervenant lors d’une conférence sur le thème « Culture et ESS » organisée par la Fondation Crédit Coopératif, principal mécène du Festival.

Culture et ESS ? Une interrogation pour certains, une évidence pour d’autres. Les structures culturelles relèvent en effet bien souvent déjà du secteur de l’économie sociale et solidaire, tant par leur forme juridique que par leurs messages et leur engagement à l’égard du monde. Pourtant, un fil est cassé entre les politiques culturelles et l’aspiration des citoyens, qu’il convient de (re)nouer : pour Olivier Py, « on ne peut pas promettre un monde sans culture, sans conscience politique et sociale, et sans conscience pour la planète ».