« Nous souhaitons une TVA à 5,5 % sur les produits éco-conçus, dans le cadre d’une dynamique d’inclusion, d’insertion et de diversité ». Pour Jean Moreau, président de l’entreprise sociale Phénix et co-président du Mouves, la TVA est en effet l’instrument par excellence qui peut « pousser les consommateurs à se tourner vers des achats responsables ». Contrairement au gouvernement qui recommande une baisse généralisée de la fiscalité, il demande donc une fiscalité sociale et écologique pour développer la consommation responsable.

Faire de la crise économique une opportunité

C’est à quelques jours du plan de relance historique de 100 milliards d’euros rendu nécessaire par la crise du Covid-19 que Jean Moreau s’exprime ici, dans le cadre des Universités d’Été de l’Économie de Demain (UEED), à la Cité Universitaire de Paris. Organisé par le collectif #noussommesdemain initié par le Mouvement des Entrepreneurs Sociaux (Mouves), cet évènement réunit des acteurs engagés, dans la perspective d’accélérer la transition écologique et sociale des entreprises.

 « Le timing est parfait pour que le plan de relance soit le plus vert, social et inclusif possible », affirme aussi Jean Moreau. Il espère ainsi que le plan de relance permettra d’engager l’économie française sur le chemin de la transition écologique et sociale. En particulier, il espère « obtenir de la transparence et des engagements forts de la part des entreprises », en contrepartie des aides publiques qui seront bientôt versées. Affaire à suivre…

Partagez cet article