Qui ne connaît pas Yuka !? Un petit scan sur le code barre de vos produits en supermarché et hop, vous savez si votre madeleine est trop sucrée. Si ce shampoing est allergène. Ou si votre tranche de jambon contient des nitrites. Aaahhh, les nitrites ! Déjà 25 millions d’utilisateurs, dont 16 millions en France, pour cette application lancée voilà quatre ans à peine. Mais aussi déjà plusieurs procès. Aaahhh, les procès !! Car j’ai oublié de vous dire un truc : Yuka propose des alternatives aux produits mal notés. Gonflé ! Et comme Yuka est indépendant, Yuka dit ce qu’il pense. « Name and shame », disent les Anglo-saxons. Et les lobbies n’aiment pas ça. Mais pas du tout. Aaahhh, les lobbies !!!

Voilà donc Yuka condamnée le 13 septembre à 25.000 euros d’amende

Pour profiter pleinement de l'ensemble de nos contenus, abonnez-vous.
Vous intégrerez une communauté qui redonne du sens à l'économie et vous aiderez Mediatico à assurer son indépendance éditoriale. Merci !