Ambiance conviviale, nourriture savoureuse et tarifs bon marché : en à peine quelques mois, le restaurant L’Oratoire a largement trouvé sa place dans le milieu de la restauration parisienne entre Denfert-Rochereau et Port-Royal, à deux pas de Montparnasse.

Ouvert midi et soir, du mercredi au dimanche, L’Oratoire est implanté au cœur de l’écosystème des Grands Voisins. Ses cuisines ont amplement servi, durant la crise du coronavirus, à préparer des repas solidaires destinés aux circuits de l’aide alimentaire.

23.000 repas servis en un an

Dans l’assiette, les produits sont locaux et proviennent d’un “circuit très court” : le pain est fourni par la boulangerie Chardon, également située sur le site des Grands Voisins. Le miel provient de l’une des 5 ruches du balcon. Dans sa vaste salle de 130 m2 ainsi qu’à l’ombre des arcades de la Cour de l’Oratoire, plus de 23.000 repas ont été servis en un an d’exploitation, raconte Chloé Cattet, coordinatrice du restaurant.

Surtout, ici, la solidarité est à l’honneur. Les personnels en cuisine sont par exemple pour la plupart en insertion professionnelle. Le personnel au comptoir est souvent bénévole. Il est aussi possible pour les clients de régler un café avec un ticket de métro, qui sera redistribué à des résidents hébergés sur le site.

Une “monnaie-temps” pour payer un “repas suspendu”

Enfin, les visiteurs sont invités à payer un “plat suspendu”, que l’on offrira plus tard à quelqu’un qui en a besoin. Il est même possible de payer en “monnaie-temps” : des billets dont l’unité est l’heure, la demi-heure ou le quart d’heure… de bénévolat. Voilà qui permet d’acheter d’autres produits ou services sur le site des Grands Voisins. 

En attirant les gens du quartier et ceux qui y travaillent, le restaurant L’Oratoire contribue ainsi à créer de l’activité économique sur le site et à en faire un village ouvert sur l’extérieur, permettant la socialisation des personnes précaires et isolées.

Partagez cet article