Partagez cet article

Satisfecit chez Ethi’Kdo. Les mois de novembre et décembre générant 80% du chiffre d’affaires de cette carte-cadeau éthique, écologique et solidaire, la jeune équipe arbore fièrement le sourire. Car si les premières tendances de fin d’année sont en légère baisse comparé à l’année 2020, qui fut exceptionnelle, le réseau Ethi’Kdo se développe, avec toujours plus de nouveaux clients et de boutiques partenaires.

Lors du dernier événement public de Mediatico, Tanguy de Gromard racontait l’anecdote qui l’a amené en 2019 à fonder Ethi’Kdo avec Severin Prats : « Il fallait faire un cadeau pour le pot de départ d’un collègue, qui avait des modes de consommations différents. C’est là que l’on s’est rendu compte qu’il n’existait pas de carte cadeau éco-responsable ! ».

Comment utiliser la carte Ethi’Kdo ?

Désormais responsable du développement de la coopérative à but non lucratif, Tanguy de Gromard a vu là un véritable manque à gagner pour l’ESS et donc un marché à développer. « Le marché de la carte cadeau, c’est 3 milliards d’euros », s’exclame-t-il. Pour l’heure, le chiffre d’affaires de la coopérative avoisine 3 millions d’euros, soit 0,1 % du secteur. Les marges de progression sont donc encore considérables !

Les modes d’utilisation de la carte sont multiples, car elle recense plus de 200 enseignes partenaires dans près de 50 départements de France métropolitaine : « Des commerces de proximité, du commerce en ligne, des expériences diverses, ou encore la possibilité de faire un don à des associations d’intérêt général », détaille Tanguy de Gromard. En novembre 2021, éthi’kdo a même racheté Kadoresto, une carte cadeau dédiée à la restauration éco-responsable. La croissance est sur les rails.

« Soutenir les acteurs de l’ESS sur tout le territoire »

Pour 2022, Severin Prats, président d’Ethi’Kdo, se fixe un objectif ambitieux : « Que chaque personne détentrice d’une carte Ethi’Kdo puisse trouver un commerce éco-responsable près de chez elle ». Tâche difficile, car les critères sont stricts : « Nous labellisons des boutiques, pas des produits. Il faut donc que tous les produits du catalogue s’inscrivent dans nos critères », explique-t-il.

Une stratégie entièrement tournée vers l’économie sociale et solidaire, Tanguy de Gromard expliquant que près de 78% des crédits versés sur les cartes cadeaux par les clients d’Ethi’Kdo ont bel et bien été dépensés dans des structures de l’ESS. La finalité de la coopérative ? « Soutenir les acteurs partout sur le territoire et réorienter les moyens financiers des consommateurs vers ces acteurs porteurs de sens », conclut-il.


Partagez cet article