« Nous ne sommes pas dans une crise conjoncturelle, nous vivons une crise profonde de notre modèle de développement », analyse d’entrée de jeu Cécile Desaunay, directrice d’études au centre de réflexion Futuribles. Lors du Forum Convergences 2015, filmé par Mediatico et qui a réuni plus de 7.000 personnes à Paris, cette spécialiste des questions de consommation et de modes de vie a décidé de planter le décor dès l’ouverture de la table ronde dédiée à l’économie de la fonctionnalité.

 

« Notre économie suppose d’extraire toujours plus de ressources, de consommer toujours plus, sans se préoccuper de l’après », insiste-t-elle dans cette vidéo, « mais notre consommation a peut-être des limites ». Cécile Desaunay nous parle de surexploitation des matières premières, de saturation consumériste, de suréquipement occidental, et surtout d’alternative possible à notre consommation sans limite.

 

L’économie de la fonctionnalité est une réelle alternative, explique-t-elle dans cette vidéo, déclinant les fondements de ce modèle économique différent : cesser d’acheter un bien, mais choisir de payer la satisfaction d’un besoin. Fin de la propriété ? Assurément. Moins de confort de vie ? Certainement pas. Au lieu d’acheter un téléphone portable, il est déjà possible d’en louer un, tout en bénéficiant des services habituels des opérateurs de téléphonie mobile. Et même, désormais, du remplacement de l’appareil lorsque celui-ci sera considéré en fin de vie par un nouvel appareil neuf de dernière génération.

 

Pour aller plus loin :